Comment rester à la page grâce à six compétences marketing pour la nouvelle décennie

Avenir du marketing

By:

Selon plusieurs études récentes, nombre d’entreprises prévoient de réévaluer leurs budgets en s’efforçant d’éliminer les activités marketing non essentielles. Voici une expression qui ne manquera pas de guider le marketing à l’ère post-COVID : « les activités essentielles ». Il est prouvé qu’en période de crise, les budgets marketing sont les premiers à trinquer et, aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable de prouver la valeur ajoutée du marketing. Pour réussir à générer de la valeur ajoutée et rester à la page, les responsables marketing doivent se mettre à niveau et acquérir des compétences transversales. Il ne suffit plus d’être un expert. Face au manque de trésorerie, les entreprises vont exiger de leurs équipes qu’elles redoublent d’efforts et s’acquittent de nombreuses tâches pour produire des résultats. Le moment est venu pour les responsables marketing de devenir des « full-stack marketers », autrement dit des moutons à cinq pattes. Pour y parvenir, ils doivent se doter de six compétences incontournables :

#1 L’art du storytelling

Spécialiste du marketing et de l’expérience utilisateur, Bryan Eisenberg n’avait pas tort lorsqu’il disait que ce ne sont pas les faits qui font vendre mais les histoires. Depuis les peintures préhistoriques dans les grottes, les récits sont le ciment de la civilisation humaine. Personne ne résiste à une bonne histoire ! Selon les experts, les histoires sont 22 fois plus mémorables que les simples faits. Coca-Cola, Harley Davidson, Nike et Paperboat sont de véritables références en matière de storytelling de marque.

À l’ère de la banalisation, les responsables marketing doivent être en mesure de proposer des récits convaincants, qui cadrent avec le ressenti du marché, les priorités des clients et le message de la marque. Ils doivent se former à l’art du storytelling pour pouvoir créer des messages attrayants, authentiques et crédibles qui permettent de bâtir et développer un portefeuille de clients.

Les ressources suivantes vous permettront d’en savoir plus sur les différents aspects du storytelling :

#2 L’analyse des données

Face à la baisse attendue des budgets et à l’importance croissante de la valeur ajoutée, les responsables marketing doivent apprendre à exploiter les données pour mesurer rapidement l’efficacité des campagnes. Les insights tirés des données les aideront également à mieux cerner les clients, à prendre les bonnes décisions et à rectifier le tir si nécessaire. Cette formation de Harvard vous permettra de vous remettre à niveau en matière de science des données.

#3 Le design

On dit souvent qu’une image vaut mieux qu’un long discours, et des études le prouvent. Selon l’influenceuse marketing Krista Neher, le cerveau humain peut traiter les images 60 000 fois plus vite que les mots. Un design de pointe a également plus de chances d’attirer l’attention sur une campagne. Mais avec les coupes sombres dans les ressources, les équipes marketing ne peuvent plus forcément faire appel à des spécialistes. Elles doivent donc apprendre les bases du design et les techniques de création d’un storytelling visuel à fort impact. Incluant des modèles prêts à l’emploi, de nombreux outils cloud gratuits et simples d’emploi, comme Canva et Adobe Spark Post, permettent à tout un chacun de réaliser facilement des créations originales. Canva offre par ailleurs de précieux conseils et des tutoriels pour s’initier au design graphique. Laissez libre cours à votre créativité et ajoutez des cordes à votre arc grâce à l’école de design de Canva.

#4 La technologie

La technologie joue un rôle très important dans la conception, l’exécution et la mesure de l’efficacité des programmes marketing. Aujourd’hui, le marketing repose en grande partie sur la technologie. De l’automatisation des processus à la refonte du parcours et de l’expérience client, en passant par la mise en place de nouvelles méthodes de travail et de collaboration au sein des équipes marketing, la technologie est omniprésente et joue un rôle essentiel. Un responsable marketing avisé doit connaître ces outils et ces technologies et savoir les utiliser pour optimiser ses compétences et atteindre ses objectifs.

#5 La connaissance du secteur

Aujourd’hui, un responsable marketing doit connaître son secteur, son entreprise, son produit et ses clients sur le bout des doigts. Par exemple, s’il est spécialisé dans les technologies, il doit être capable de rédiger lui-même un flyer de présentation d’une solution. Et il doit pour cela s’appuyer sur un large éventail de compétences, et être au plus près de la stratégie de commercialisation et de la gamme d’offres. Grâce à ces informations, il doit être en mesure de définir le contenu et la stratégie multicanal pour optimiser le retour sur investissement. Ce genre de connaissances s’acquiert en étant à l’écoute des équipes transversales (experts métier, commerciaux et dirigeants). Nourrissez-vous de toutes les sources d’enseignement auxquelles vous avez accès et exploitez ces connaissances pour créer des campagnes marquantes.

#6 La planification budgétaire et stratégique

La compréhension de la planification budgétaire et stratégique est la clé de la réussite marketing. Il ne sert à rien de passer du temps à élaborer une campagne de qualité si, au final, vous n’avez pas de quoi financer son lancement. Cette formation à la gestion financière fournit de précieux conseils sur la planification budgétaire.

Le paysage marketing est en constante évolution, et ses professionnels doivent se mettre régulièrement à niveau. Pour rester à la pointe des dernières tendances, consultez cette liste des 100 meilleurs blogs marketing.

Selon vous, quelles sont les autres compétences marketing qui vont prendre de l’importance dans les années à venir ? Donnez votre avis dans les commentaires.

Clause limitative de responsabilité : les opinions exprimées dans cet article sont les miennes, et mon employeur n’y souscrit pas.