Les 12 règles d’or de la vidéo

Marketing Digital

By:

C’est une évidence, le support visuel règne plus que jamais en maître incontesté dans l’univers de la communication de masse. Avec un simple appareil photo il est désormais très facile de créer et de monter sa propre vidéo puis de la partager en un instant sur YouTube ou Facebook. Cette vidéo, si elle est de qualité et correspond à votre audience, peut alors devenir virale ou être un moyen efficace pour attendre son but.

Pourtant, de nombreuses sociétés hésitent encore à créer du contenu par manque de temps ou de budget… alors comment s’y prendre pour utiliser justement et simplement ce moyen de communication. Voici quelques conseils pour la mise en œuvre d’une communication visuelle réussie.

 

Comment créer une vidéo efficace ?

 Malgré son apparente simplicité de création, la vidéo obéit à des règles bien précises :

  1. Pour qu’une vidéo soit trouvée facilement, son titre doit être explicite : par exemple, pour un tutoriel, le titre pourrait être « Comment faire… en 3 minutes ». Les vidéos aussi bénéficient du SEO !
  2. Il est aussi recommandé d’utiliser la narration active pour expliquer ce que vous montrez,
  3. Il est préférable de ne pas parler trop vite et de faire des pauses,
  4. Dans la mesure du possible, il faut présenter un résumé ce que vous allez montrer,
  5. Utilisez un ton informel et les « je », « nous » et « vous » autant que possible,
  6. Le langage doit être simple et clair
  7. Les objectifs à atteindre ou le but de la vidéo doivent être clairement énoncés,
  8. Les tâches complexes seront réduites en tâches simples avec un maximum de 5 étapes à exécuter,
  9. Il est recommandé de faire des vidéos courtes : d’une à trois minutes,
  10. Dans la mesure du possible, ajoutez des exercices pratiques,
  11. Pour une démarche visant à collecter des données, vous pouvez inclure des formulaires de saisie,
  12. Si vous partagez votre vidéo sur Vimeo et Youtube, utilisez leurs outils d’analyse pour comprendre comment votre contenu est vu et par qui ?

 

Avant de vous lancer, il est cependant recommandé de réfléchir à quelle sorte de contenu visuel vous souhaitez créer. De façon générale, il est possible de distinguer 4 principaux types de vidéo :

La vidéo tutoriel

Avec l’apparition des MOOC (Massive Open Online Course), la vidéo tutoriel est devenue très populaire, tout particulièrement auprès des entreprises du secteur technologique, car elle permet d’expliquer aux utilisateurs potentiels comment utiliser un produit ou des services. Ce type de vidéo permet d’augmenter l’adoption des utilisateurs et d’éviter un discours trop promotionnel. Et quel meilleur exemple que les vidéos de demo de Marketo ?

La témoignage vidéo

Il s’agit avant tout de donner la parole à vos clients pour qu’ils expliquent pourquoi votre produit ou service est génial. Pour être réussi, un témoignage vidéo doit être naturel et conçu comme une discussion entre deux personnes. Idéalement votre témoin devra expliquer quel était son problème et comment il a utilisé votre produit pour le résoudre.

Exemple : l’étude de cas Marketo de Talentsoft

La vidéo de vente

La vidéo de vente permet de mettre en avant son produit auprès de la cible visée en identifiant le problème à résoudre, en présentant le produit comme solution, en listant les avantages pour le client final et en terminant par un appel à l’action. 

La Vlogue

 Le vlogue est comme un blog mais orienté vidéo :  il s’agit donc de raconter une histoire plus ou moins personnelle en utilisant la vidéo. Dans la plupart des cas, cela passe par la création d’une chaine YouTube ou le chargement de vidéos sur une site de blogging tel que WordPress. Ces vidéos peuvent ensuite être partagées via d’autres moyens de communication comme l’email.

 

Passez à l’action

Maintenant que vous connaissez les règles à suivre et les différents types de vidéo, vous pouvez passer à l’action en utilisant l’un des nombreux outils gratuits à votre disposition tels que CamStudio, Screnflow ou encore Snagit pour faire vos premières vidéos tutoriel. Pour les utilisateurs de Mac, QuickTime propose également une fonction « Screen Recording ».

Si vous souhaitez intégrer des formulaires sur vos vidéos, avoir du reporting sur la consommation et l’utilisation de vos vidéos et éviter de les héberger sur les réseaux Youtube ou Vimeo, alors Vidyard est une bonne alternative puisqu’il s’intègre naturellement avec votre outil de Marketing Automation.

A une époque ou beaucoup d’internautes préfèrent la vidéo a la lecture comme moyen d’apprentissage, ne passez plus à coté de ce vecteur de communication essentiel…