Le marketing automation au service du growth hacking

Engagement Marketing

By:

Maintenant que nous avons levé le voile sur le terme de growth hacking et que désormais, vous savez que ce n’est pas qu’une série de pratiques douteuses, place au concret ! Le growth hacking s’avère être un véritable atout stratégique qui couvre tout le parcours utilisateur. Et c’est là que le marketing automation peut s’avérer l’allié incontournable du growth hacking !

La réponse aux indicateurs AARRR

Au fil du temps, les esprits se sont calmés et le growth hacking peut désormais exprimer à toutes les strates d’une entreprise son plein potentiel. C’est toujours la discipline privilégiée des jeunes startups. Mais les plus grosses structures s’y mettent aussi et on voit de plus en plus fleurir des annonces de petites et grandes structures à la recherche de leur nouveau growth hacker ! Optimiser et automatiser des tâches pour accélérer la croissance, tel est l’enjeu concret du growth hacking. Or, ces accélérateurs de croissance, bien loin d’avoir recours à des méthodes hasardeuses, ont développé 5 indicateurs qui correspondent au cycle de vie de l’utilisateur : AARRR (une lettre correspond à une métrique) et chacune répond à une question que l’on pourrait résumer ainsi : Comment faire passer l’utilisateur à la vitesse supérieure ?

Le marketing automation au service du growth hacking

Et pour que son parcours soit le plus performant possible, le marketing automation et ses applications dédiées s’avèrent être un formidable allié. Pourquoi ? Tout simplement parce que la raison d’être du marketing automation est d’éviter aux marketeurs les tâches répétitives et chronophages, afin qu’ils puissent s’adonner corps et âme au développement et à l’expansion d’un produit… Et le Saint-Graal du growth hacking, rappelons-le, c’est la croissance rapide et exponentielle !

 

Quand le growth hacker peaufine sa stratégie avec l’A/B Testing

Avant d’entreprendre la course vers la croissance, le growth hacker doit expérimenter. C’est d’ailleurs l’un des fondements de la discipline. Il teste différentes actions pour trouver par exemple, le bon format d’emailing, le bon visuel publicitaire, la landing page idéale, etc. Une solution d’A/B Testing va ainsi permettre de mesurer le taux de clics de ces différents supports pour voir ce qui fonctionne le mieux : quel objet d’un même email va provoquer le plus grand taux d’ouverture, quel design, quel texte, quel call-to-action… pour la visite d’une landing page. Et ça s’applique bien évidemment à toutes sortes de programmes marketing.

 

Quand le marketing automation s’invite sur les réseaux sociaux

Le growth hacker sait pertinemment qu’une stratégie de marketing automation sur les réseaux sociaux permettra de mettre en place des tâches qui attireront de nouveaux utilisateurs. Et pour y parvenir, les réseaux sont le terrain de jeu idéal des concours, sondages, contenus et de la promotion de tout autre programme pour tout savoir sur les préférences des utilisateurs. Plus cette connaissance sera affinée, plus l’expérience sera personnalisée et sera donc meilleure pour l’utilisateur. Cela maximise aussi les probabilités qu’il revienne et qu’il évolue en client ! Les réseaux sociaux étendent la visibilité d’une marque et cela grâce aux utilisateurs/clients qui en deviennent eux-mêmes les porte-paroles. Rien qu’avec cette stratégie social media, le growth hacker remplit les objectifs des 5 indicateurs …

 

Quand l’IA et l’ABM deviennent les meilleurs amis du growth hacker

L’intelligence artificielle est sans conteste l’une des plus grandes avancées technologiques de notre époque. Non content de simplifier la vie des marketeurs, l’IA automatise certes, mais elle collecte, rationalise, anticipe et personnalise un nombre titanesque de data. Elle affine plus que jamais les connaissances sur l’utilisateur, optimisant et personnalisant ainsi son parcours : un atout considérable pour le growth hacking !

L’ABM va lui aussi jouer un rôle déterminant dans la stratégie du growth hacker, afin de cibler les comptes les plus susceptibles de franchir les 5 indicateurs . Il n’aura qu’à piocher dans les analyses, les segmentations et le travail de personnalisation que l’IA aura faits pour lui !

Et ça ne s’arrête pas là ! Pour capter l’attention d’un utilisateur, l’IA va pouvoir générer automatiquement du contenu ou cibler une certaine forme de publicité adaptée aux personae. Le growth hacker va pouvoir s’aider du lead scoring pour y voir plus clair quant au parcours des utilisateurs. Sont-ils prêts à revenir sur le site ? Vont-ils bientôt engager une action ? Enfin, le lead nurturing s’avère aussi une aide précieuse pour entretenir et maintenir le lien avec l’utilisateur en amont d’une potentielle action. Le choix est vaste, emailing, contenus ciblés… sont autant d’expériences personnalisées qui garantiront au growth hacker que l’utilisateur reviendra !

 

Pour conclure, il existe de nombreux aspects du marketing automation qui servent les intérêts du growth hacking, et je pourrais continuer encore quelques lignes à vous en faire part. Au lieu de cela, je vous invite à consulter notre guide exhaustif du marketing automation !